Connexion

Actualités

Accueil > Emmanuel Macron au chevet du sport dans les QPV
14 mai 2022

Emmanuel Macron au chevet du sport dans les QPV

Lors d’un déplacement à Clichy-sous-Bois, le président de la République est revenu sur les mesures en faveur du sport dans les quartiers de la politique de la ville : plan en faveur des équipements de proximité, dispositifs Pass’sport et Quartiers d’été, etc. Il a également fait des annonces sur le sport à l’école.

Annoncé en octobre dernier par le président de la République, le plan visant à construire 5.000 petits équipements sportifs de proximité en territoires carencés a montré l’une des ses premières concrétisations mercredi 8 juin avec l’inauguration par Emmanuel Macron d’un dojo « solidaire » à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

L’évènement a donné l’occasion au président de la République de rappeler la genèse du plan. « Lors des Jeux olympiques de Tokyo, à l’été 2021, a expliqué Emmanuel Macron, le président de la Fédération française de judo m’a dit : ‘On a une proposition, mais elle est un peu folle. On devrait construire 1.000 dojos si on veut aider les jeunes.’ Je lui ai dit : ‘Chiche !’ Quelques mois plus tard, c’est devenu le plan 5.000 équipements de proximité, dans lesquels on retrouve les 1.000 dojos. »

« Très vite, très fort »

« Inaugurer aujourd’hui ce dojo à Clichy-sous-Bois, avec l’Agence nationale du sport qui a instruit le dossier et apporté un financement, c’est une formidable victoire car cela montre qu’on peut aller très vite, très fort, dans des lieux pleinement insérés dans la ville, dans les habitudes de nos concitoyens », a poursuivi Emmanuel Macron. Cette inauguration met en lumière le partenariat entre l’Union sociale de l’habitat (USH) et la Fédération française de judo qui ont signé le 2 juin une convention dont l’objet est de faciliter la création de dojos dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Ces dojos sont conçus comme des lieux solidaires, dédiés à la pratique du judo mais aussi aux activités associatives proposant du soutien scolaire, des activités culturelles, du lien social et un soutien contre l’exclusion numérique. Dans la logique du plan 5.000 petits équipements sportifs de proximité, ces dojos permettent de valoriser des locaux inoccupés, de diversifier les activités dans les QPV et de contribuer à l’animation des pieds d’immeuble. Grâce à cette convention, les organismes HLM seront accompagnés financièrement et en ingénierie pour la création de dojos.

Toujours à propos de ce plan qui prévoit une enveloppe de 200 millions d’euros sur la période 2022-2024, le président de la République a assuré : « Nous serons au rendez-vous de nos objectifs d’ici à 2024, avec le budget qui est là. »

Le Pass’sport étendu aux étudiants

Ce déplacement à Clichy-sous-Bois a par ailleurs été l’occasion pour Emmanuel Macron de faire un point sur les autres actions en faveur de la promotion du sport menées par le gouvernement. Lancé au printemps 2021, le Pass’sport est une allocation de rentrée sportive d’un montant de 50 euros pour les enfants de 6 à 18 ans bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire ou de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH). « Un million de jeunes en bénéficient », a précisé Emmanuel Marcon, avant d’ajouter : « Nous allons le généraliser car cinq millions d’enfants et adolescents y sont éligibles. Nous pouvons aller beaucoup plus loin, nous avons le budget pour cela, nous allons l’ouvrir à tous les étudiants de dix-huit ans boursiers ou en difficulté. » Le président de la République vise ainsi 800.000 nouveaux jeunes bénéficiaires.

« Petite révolution » au collège

Le dernier point a porté sur le sport à l’école. « Dès la rentrée prochaine, a annoncé Emmanuel Macron, il y aura une demi-heure de sport dans toutes les classes de primaire, cela va complètement changer votre vie », a-t-il affirmé à l’adresse des enfants présents. Il s’agit en l’occurrence de généraliser une expérimentation lancée à la rentrée 2020 et qui propose chaque jour une demi-heure d’activité physique à l’école, distincte de l’enseignement obligatoire d’éducation physique et sportive (EPS). Le président de la République a également annoncé deux heures de sport en plus au collège. « Cela va être une petite révolution », a-t-il assuré. Actuellement, les programmes prévoient quatre heures d’EPS en sixième et trois heures dans les autres classes.

Enfin, Emmanuel Macron a déclaré que le sport ne devait pas s’arrêter avec les vacances : « Souvent, dans les quartiers, c’est la difficulté. Grâce à beaucoup de vos élus et d’associations, pendant la crise Covid, on avait mis en place Quartiers d’été et Vacances apprenantes. » Si ces dispositifs, grâce auxquels un million de jeunes ont pu pratiquer des activités sportives ou partir en vacances, devaient être exceptionnels, leurs financements vont finalement être reconduits cet été et les étés suivants. « On ne peut pas s’arrêter l’été, c’est un boulot continu et je sais l’engagement des collectivités locales, des fédérations et des associations de quartier », a conclu le président de la République.

Les adhésions pour 2022 sont ouvertes !

Découvrez les partenaires qui nous soutiennent au quotidien

Partenaires