Connexion

Actualités

Accueil > Les collectivités territoriales, 1er financeur public du sport
7 avril 2022

Les collectivités territoriales, 1er financeur public du sport

En ligne sur www.groupebpce.com

 

Quelle place occupent les collectivités territoriales dans le sport, quelle est la place de la politique sportive pour les élus ? La troisième publication de BPCE l’Observatoire met aujourd’hui en valeur un autre acteur majeur de l’écosystème du sport : les collectivités territoriales.

 

Les communes, piliers du financement territorial 

Equipements, soutien aux associations et clubs sportifs, manifestations sportives, sports scolaires : les collectivités jouent un rôle prépondérant dans l’économie du sport. Pour preuve, elles consacrent chaque année environ 12,5 milliards d’euros dans le financement du sport, soit près de deux fois le budget global des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

 

-> 12,5 milliards d’euros consacrés par les collectivités territoriales dans le sport chaque année

Au premier rang des collectivités locales impliquées, les communes se positionnent comme de véritables piliers du financement territorial du sport. Premier relais et acteur central de proximité avec 8 milliards d’euros versés, elles interviennent notamment dans la construction, la gestion et la mise à disposition des équipements sportifs, ou encore dans le soutien financier aux associations sportives et clubs ainsi que dans l’organisation de manifestations sportives. Second relais : la coopération intercommunale. En prenant en charge les équipements les plus onéreux comme les piscines ou en intervenant pour le compte des petites communes, elle permet d’accéder à une qualité d’équipements supérieure et à des moyens plus importants, notamment dans les territoires moins densément peuplés.

L’élu et le sport : rôle et vision

Autre enseignement mis en avant par l’étude : l’importance de la politique sportive pour les municipalités. Le sport constitue pour les élus un domaine porteur et dynamique. L’arrivée des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ou encore l’annonce du plan gouvernemental pour le financement de 5 000 installations de proximité représentent en outre de belles perspectives. Les élus sont confiants. Cet engagement se traduit au niveau financier. Le sport représente 6 % des dépenses des collectivités territoriales et plus de 10% du budget des communes et intercommunalités.

Un effort de construction et de rénovation considérable a été mené depuis 25 ans. 57 % des équipements actuels ont été mis en service ou rénovés depuis 1995 et 24 % des terrains de sport existants ont été construits ou rénovés depuis 2005. Malgré cela, beaucoup reste à faire et les besoins apparaissent nombreux : nouveaux équipements lourds, petits équipements de proximité, reconstruction d’un parc vieillissant, réorientation ou modernisation des équipements existants…

-> Le sport : 2e poste de dépenses des communes après l’enseignement

Les défis de demain ?

Bien que confiants, les élus soulignent également les nombreux défis qu’ils devront affronter. Le sport a changé progressivement de dimension pour devenir aujourd’hui une problématique au cœur des enjeux de santé, de cohésion sociale et d’environnement. A cela s’ajoutent une évolution des pratiques et des attentes. Les politiques des élus devront elles aussi s’adapter en conséquence.

A télécharger

Les adhésions pour 2022 sont ouvertes !

Découvrez les partenaires qui nous soutiennent au quotidien

Partenaires